Les vertus

Les trois vertus en programmation sont la paresse, l’impatience et l’orgueil.

  1. Paresse – La qualité qui vous fait faire beaucoup d’efforts pour réduire la dépense énergétique globale. Elle vous fait écrire des programmes économisant temps et énergie qui seront utiles à d’autre personnes, et documenter ce que vous avez écrit afin que vous n’ayez pas à répondre à autant de  questions. Par conséquent, la première grande vertu d’un programmeur.
  2. Impatience – La colère que vous ressentez lorsque l’ordinateur est paresseux. Ce qui vous fait écrire des programmes qui ne font pas que réagir à vos besoins, mais qui en fait, les anticipent. Ou du moins font semblant. Par conséquent, la seconde grande vertu d’un programmeur.
  3. Orgueil – Une fierté excessive, le genre de chose qui vous fait foudroyer par Zeus. C’est aussi la qualité qui vous fait écrire (et maintenir) des programmes dont les autres ne pourront pas dire du mal. Par conséquent, la troisième grande vertu d’un programmeur.

Larry Wall, Randal L. Schwartz et Tom Christiansen dans la seconde édition de Programming Perl